Page d'accueil Dernières Nouvelles Infos sur le Consulat Général Infos sur la circonscription Affaires consulaires Contactez-nous
Xi Jinping participe au Sommet des dirigeants sur le climat et y prononce une allocution importante
2021/04/22

Le soir du 22 avril 2021, sur l'invitation du Président américain Joe Biden, le Président Xi Jinping a participé, à Beijing par liaison vidéo, au Sommet des dirigeants sur le climat, et y a prononcé une allocution importante intitulée Construire ensemble un avenir partagé pour l'homme et la nature.

M. Xi a indiqué que le changement climatique avait posé des défis sérieux à la survie et au développement de l'humanité. Face à des difficultés inédites dans la gouvernance environnementale mondiale, la communauté internationale doit avoir une ambition et un engagement sans précédent, rechercher ensemble des réponses au défi climatique, trouver une voie vers la coexistence harmonieuse entre l'homme et la nature, se hisser à la hauteur de ses responsabilités et agir de concert pour construire ensemble un avenir partagé pour l'homme et la nature.

Premièrement, nous devons rechercher l'harmonie entre l'homme et la nature. L'homme doit s'enraciner dans la nature, la respecter, suivre ses lois et la protéger. Nous avons tous la responsabilité de protéger la nature et l'environnement comme nous le faisons pour nos propres yeux et d'ouvrir de nouvelles perspectives pour la coexistence harmonieuse entre l'homme et la nature.

Deuxièmement, nous devons poursuivre un développement vert. Protéger l'environnement, c'est protéger les forces productives ; améliorer l'environnement, c'est développer les forces productives. Il est impératif de rejeter les modes de développement qui endommagent, voire détruisent l'environnement et les pratiques qui visent des intérêts de court terme au détriment de l'environnement. Nous devons favoriser la restructuration et la montée en gamme économiques, énergétiques et industrielles en vue d'assurer un développement économique et social durable basé sur la protection de l'environnement au niveau planétaire.

Troisièmement, nous devons promouvoir une gouvernance systémique. Les montagnes, les rivières, les forêts, les champs, les lacs, les steppes et les déserts font partie intégrante d'un ensemble d'écosystèmes. Nous devons suivre les lois inhérentes aux écosystèmes et gérer toutes les composantes de la nature dans leur ensemble en vue de renforcer la capacité de circulation des écosystèmes et de préserver leur équilibre.

Quatrièmement, nous devons mettre le bien-être du peuple au cœur de nos actions. Nous devons explorer des voies et moyens pour protéger l'environnement, développer l'économie, créer des emplois et réduire la pauvreté afin d'assurer l'équité et la justice sociales dans la transition verte et donner à nos peuples un plus grand sentiment de satisfaction, de bonheur et de sécurité.

Cinquièmement, nous devons défendre le multilatéralisme. Nous devons prendre des actions basées sur le droit international, axées sur l'équité et la justice et orientées vers des résultats concrets, préserver le système international centré sur l'ONU, et poursuivre les objectifs et les principes de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et son Accord de Paris. La Chine salue le retour des États-Unis dans la gouvernance climatique multilatérale. Elle entend travailler avec les États-Unis et les autres membres de la communauté internationale pour faire avancer la gouvernance environnementale mondiale.

Sixièmement, nous devons rester attachés au principe des responsabilités communes mais différenciées. Il faut reconnaître pleinement la contribution des pays en développement à la lutte contre le changement climatique et prendre en considération leurs difficultés et préoccupations particulières. Les pays développés doivent faire preuve d'une plus grande ambition et prendre des actions plus énergiques, et en même temps, fournir des soutiens tangibles en matière de fonds, de technologies et de renforcement de capacités aux pays en développement.

M. Xi a souligné que l'idée de construire la civilisation écologique faisait partie des dispositions d'ensemble pour la construction du socialisme à la chinoise. La Chine poursuit une voie de développement écologique, vert et bas carbone. Elle a annoncé ses objectifs d'atteindre le pic des émissions de CO2 avant 2030 et de réaliser la neutralité carbone avant 2060. C'est une décision stratégique majeure prise sur la base de la promotion de la construction d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité et de la réalisation du développement durable, qui implique des efforts extrêmement durs. Nous sommes en train d'élaborer des plans d'action pour atteindre le pic des émissions et de prendre des actions y relatives, et nous encouragerons les régions où les conditions sont réunies et les secteurs et entreprises clé à être les pionniers pour atteindre le pic. Nous effectuerons un contrôle plus strict des projets de centrales à charbon de sorte que la consommation du charbon n'augmente plus pendant la période du 14e Plan quinquennal et qu'elle diminue progressivement pendant la période du 15e Plan quinquennal.

M. Xi a déclaré qu'en tant qu'acteur, contributeur et pionnier dans l'édification de la civilisation écologique à l'échelle mondiale, la Chine défendait fermement le multilatéralisme et œuvrait à promouvoir la construction d'un système de gouvernance environnementale mondiale juste, raisonnable et basé sur la coopération gagnant-gagnant. La Chine accueillera en octobre prochain la 15e réunion de la Conférence des Parties (COP15) à la Convention sur la diversité biologique et travaillera avec toutes les parties pour améliorer la gouvernance mondiale de la biodiversité. La Chine s'est engagée dans une coopération Sud-Sud pragmatique multiforme pour accompagner les autres pays en développement dans le renforcement de leurs capacités à répondre au changement climatique. La Chine a fait de l'édification de la civilisation écologique une priorité dans la coopération dans le cadre de l'Initiative « la Ceinture et la Route », afin d'apporter sans cesse des bénéfices aux populations des pays partenaires de cette initiative.

M. Xi a indiqué que le changement climatique représentait pour l'humanité un défi réel, sérieux et de long terme. Il s'est dit convaincu que si nous unissions nos efforts et travaillions en solidarité pour le même objectif, l'humanité relèverait les défis climatiques et environnementaux et laisserait aux générations futures un monde propre et beau.

Les dirigeants participant à l'événement ont souligné que le changement climatique représentait un défi commun sérieux auquel était confrontée la communauté internationale et qui exigeait une réponse collective à l'échelle planétaire. Il faut prendre immédiatement des actions pour intensifier davantage la réduction des émissions, renforcer l'innovation technologique, développer énergiquement les énergies propres, créer davantage d'emplois et d'espace de croissance, réaliser un développement vert et durable et bien protéger la planète commune de l'humanité en vue d'une coexistence harmonieuse entre l'homme et la nature et de bénéfices aux générations futures. Ils ont exprimé leur soutien à la COP15 à Kunming pour qu'elle soit couronnée de succès, et ont appelé à une plus grande attention aux pays et groupes vulnérables, disant que les pays développés devraient fournir plus de soutien en matière de fonds et de technologies aux pays en développement pour les aider à répondre et à s'adapter au changement climatique.

Ding Xuexiang, Yang Jiechi, Wang Yi et He Lifeng étaient présents à l'événement.

Suggest To A Friend
  Print